bannière Grèce
fresque de Delphes
la carte de Studio-fab
 
Bannière Grèce
1- Athènes et l'Acropole 2- Tolo Epidaure Mycènes et Nauplie
3- La cité byzantine de Mistra 4- Olympie
5- Nikopolis Dodone et Yoannina 6- Les monastères des Météores
7- Thessalonique 8- Le Mont Athos et Makrinitsa
9- Delphes : musée et site 10- Le Cap Sounion et croisière dans le golfe Saronique
Fragment de colonne à Delphes
Page d'accueil Studio-fab.fr Bas haut Carte de la Grèce

Dimanche 10 juillet 2011 : découverte d'Athènes et de l'Acropole.
 
Athènes
Allez, en route ! Le circuit démarre...Le pic de la visite de ce dimanche est la découverte de l'Acropole, lieu mythique ! Soleil de plomb, senteurs méditerranéennes, nous montons par un chemin pavé vers la ville haute de la cité d'Athènes. Sur la pente sud de l'Acropole, nous apercevons le sanctuaire de Dionysos, dit le temenos, aire entourée par une enceinte renfermant le temple du dieu, mais aussi un grand théâtre où se jouaient les pièces organisées en l'honneur du dieu : oui, les Grecs ou plutôt les Hellènes ont inventé le théâtre.
Acropole
L'entrée sur l'Acropole se fait par une porte monumentale connue sous le nom de Propylées. Puis direction l'Erechtéion qui s'élève dans la zone nord de l'Acropole. Le temple doit son nom à Poseïdon Erechteus, roi mythique de l'Attique. Une statue en bois d'Athena était placée dans la cella. A l'est, se dresse le célèbre portique connu sous le nom de loge des Caryatides. Six jeunes filles soutiennent l'architrave. Des copies sur place ! Les originaux sont au musée de l'Acropole et une, au British Museum.
musée d'Athènes

Arrêt au Musée National d'Athènes qui possède l'une des plus vastes collections d'antiquités grecques au monde. Plus de 20 000 objets venus de l'ensemble de la Grèce ! Autant de muses qui se sont penchées sur le coup de crayon de l'artiste !

Mes croquis
Chapiteau de colonne dorique Chapiteau de colonne ionique
1-Chapiteau de colonne dorique. 2-Chapiteau de colonne ionique.
Buste en bronze du dieu de l'Artemision Masque mycénien dit "masque d'Agamemnon"
3-Buste en bronze du dieu de l'Artemision. 4-Masque mycénien dit "masque d'Agamemnon".
Tête de Sphinx en terre cuite polychrome

 

Statue funéraire de femme en marbre trouvée à Délos
5-Tête de Sphinx en terre cuite polychrome. 6-Statue funéraire de femme en marbre trouvée à Délos.

1 et 2 - Un petit cours graphique sur le style de la colonne dorique ou ionique. 3- Une sculpture de l'époque classique (5ième av. JC), nous sommes en admiration devant la statue en bronze du "dieu de l'Artemision", Poséidon ou Zeus ? 4- Convoitise de tous les regards des visiteurs, une vitrine centrale du RDC où chacun s'attarde devant le masque funéraire baptisé par Heinrich Schliemann "Masque d'Agamemnon", découvert dans une tombe mycénienne datée du 16ième av. JC. 5- La tête de sphinx en terre cuite polychrome servait d'ornement d'acrotère sur les frontons des temples. 6- Enfin la salle des stèles funéraires monumentales ; avec la fin des travaux de l'Acropole, de nombreux artistes se sont mis au service des particuliers et ont tenté d'apaiser par leur talent, les souffrances et angoisses face à la mort.

Carnet de voyages Bas haut Carte de la Grèce

Lundi 11 juillet 2011 : Tolo, Epidaure, Mycènes et Nauplie.
 
Tolo Tolo
Tolo situé à l'est de Nauplie, est une station vraiment reposante. Après une nuit très calme, nous nous réveillons, en regardant la mer quasi à nos pieds : "heureusement, une seconde nuit est prévue à Tolo". Le réveil est à 6h45 et le départ en bus prévu pour 8h. Premier petit-déjeuner et le groupe est désormais "soudé" pour les étapes suivantes de notre périple.
Epidaure Théâtre d'Epidaure
C'est parti, à nous la Grèce ! Notre guide érudit nous fait l'exposé dès l'entrée dans le bus. Première direction de la matinée, Epidaure. L'immense théâtre antique en harmonie avec les paysages, est réputé pour son excellente acoustique, notre guide en profite pour nous rappeler le rôle joué par Dionysos dans le développement de l'art théâtral : avec la voix et...les gestes ! Maria Callas a chanté dans ce théâtre. Le musée d'Epidaure nous permettra de compléter la visite.
Mycènes - Porte des Lions La Porte des Lions
La seconde visite de la journée est Mycènes. Si Epidaure est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, Mycènes est un site d'une toute autre ampleur, nous sommes projetés dans les origines de la civilisation grecque, il ya plus de 3000 ans. Lorsque nous atteignons la "Porte aux Lions", le site nous dévoile toute son étendue; retour dans l'Histoire, Argos et Mycènes ont participé à la guerre de Troie !
Mycènes Mycènes
Ici, tout est gigantesque, 900m d'enceintes "cyclopéennes", des blocs de 3 à 9m d'épaisseur, une hauteur de 12m. Comment ont-ils fait ?A l'extérieur de l'enceinte, des cercles funéraires renferment une série de tombes à fosse et à coupole et le "trésor des Atrides" exhumés par Heinrich Schliemann ainsi que le masque en or dit "masque d'Agamemnon".
Mycènes Mycènes
Nous grimpons vers le palais royal au sommet de la colline, nous redescendons par la voie centrale et refranchissons la Porte des Lions, happés par notre guide qui file droit devant, sans faiblir ; l'idée amusante du Marathon nous vient à l'esprit ! Direction le musée, pour admirer enfin le fameux masque en or ou plutôt une copie car l'original se trouve au Musée National d'Athènes. Pour nous, la visite la plus spectaculaire restera le trésor d'Atrée, injustement appelé tombe d'Agamemnon. Un repas rapide est pris dans une taverne à touristes, à proximité du site. La pastèque et le melon sont appréciés sous cette chaleur. Dommage, pas de sieste au programme, nous repartons direction Nauplie...
Nauplie
Nous avons quartier libre à Nauplie, à la fois port et ville fortifiée. Après un cours sur les fortifications byzantines et l'architecture des façades, le groupe s'étiole, il fait trop chaud et la fatigue se fait sentir. Nous finissons dans un Café en bord de mer. La journée s'achève par le retour à l'hôtel de Tolo. Un petit tour en bord de mer, quelques achats puis le repas du soir dans une ambiance sympathique : bavardages et bilan de la journée font du bien.
Carnet de voyages Bas haut Carte de la Grèce

Mardi 12 juillet 2011 : l'ancienne cité byzantine de Mistra.
 
Ancienne cité byzantine de Mistra
Nous quittons Tolo à 8h du matin, direction le sud du Péloponnèse, via Sparte. Il ne reste quasi plus rien de la cité antique sinon sa légende toujours vivante, nous ne faisons que la traverser et nous voici dans la cité byzantine de Mistra, elle aussi inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le site occupe le flanc d'une colline et heureusement, sous un soleil de plomb, nous en faisons l'exploration en descendant.
Ancienne cité byzantine de Mistra
Mistra était la seconde capitale de l'empire byzantin, ville médiévale dont les fortifications délimitent une ville basse et une ville haute, elle était également aux yeux des Byzantins, "la petite Constantinople". Chateaubriand la décrivit dans son journal de voyages. Nous passons de monastère en église, d'église en monastère, en admirant les fresques et les peintures ; les paysages environnants sont verdoyants et vallonnés, les couleurs et les formes rondes et ondulées des toitures inspirent à la rêverie et aux croquis ; ce sera un coup de coeur pour nous.
Eglise de Mistra Fresque de Mistra
Cette cité fortifiée fut rasée par les Turcs en 1825 puis abandonnée, mais les édifices religieux restent en bon état suite à des restaurations de qualité.
Mes croquis de Mistra
croquis Eglise des Saints-Théodores - cité de Mistra croquis de l'Eglise de l'Hodégétria - cité byzantine de Mistra
Croquis Eglise des Saints-Théodores - cité de Mistra. Croquis de l'Eglise de l'Hodégétria - cité byzantine de Mistra.
 
Mes croquis de Mistra

Croquis de Mistra sans nom.

Carnet de voyages Bas haut Carte de la Grèce

Mercredi 13 juillet 2011 : Olympie et Preveza en passant par le pont Trikoupis.
 
site d'Olympie
La route pour atteindre Preveza est longue, nous avons 5 heures de bus pour quitter le Péloponnèse et remonter vers le nord de la Grèce continentale, avec une étape à Olympie en fin d'après-midi. Après une nuit courte, visite matinale du célèbre site puis nous repartons pour franchir le pont Trikoupis.
site d'Olympie site d'Olympie
Olympie est construite dans une vallée plantée de pins, paysage typique de l'ouest du Péloponnèse. Depuis la plus haute antiquité, on y vénérait plusieurs dieux mais le site est surtout connu pour ses jeux, et sa fondation a donné naissance à différents mythes. C'est en 776 av. JC que commença l'organisation des Olympiades tous les quatre ans. Sous l'empire romain, les jeux prirent un caractère universel, alors que jusque là, seuls les Grecs pouvaient y participer. C'est en 393 que furent célébrés les derniers J.O. Il ne reste plus grand chose du temple de Zeus qui devait renfermer à partir de 430 av JC, la statue colossale chryséléphantine (or et ivoire) de Zeus, l'une des sept merveilles du monde antique. Transportée à Constantinople au IVième siècle ap JC, elle fut ensuite perdue à jamais.
Mes croquis d'Olympie
croquis d'un chapiteau ionique à Olympie
Croquis d'un chapiteau ionique posé au sol sur le site d'Olympie.
croquis d'un casque en bronze de type corinthien Croquis du casque de Miltiade offert au temple de Zeus pour consacrer la victoire de Marathon
Casque en bronze de type corinthien. Casque de Miltiade offert au temple de Zeus pour consacrer la victoire de Marathon.
Dans la seconde partie de la matinée, visite du musée d'Olympie où nous pouvons admirer les objets trouvés sur le site dont le fameux "Hermès de Praxitèle portant l'enfant Dionysos" et nous avons droit à un véritable cours d'art grâce à notre guide. Nous prenons le repas à 12h puis départ à 13h. A l'image du pont de Normandie, le bus parcourt un immense pont aérien reliant le Péloponnèse à la Grèce continentale. Arrivée à Preveza vers 19h pour une nuit seulement.
Carnet de voyages Bas haut Carte de la Grèce

Jeudi 14 juillet 2011 : Nikopolis, Dodone et Ioannina.
Théâtre de Dodone
Nous quittons Preveza direction Nikopolis "la cité de la victoire" ! Le musée se trouve à quelques minutes de l'hôtel, nous y passons une heure, de 8h30 à 9h30 puis départ pour Dodone en Epire. C'est le plus vieil oracle grec que nous allons visiter, dédié à Zeus et à la déesse-mère Dioné, il daterait du deuxième millénaire av JC et représente l'un des plus célébres sanctuaires "oraculaires" avec celui de Delphes ! Situé à l'écart de la Grèce des cités, l'oracle de Dodone sera moins important que l'oracle de Delphes. Les prêtres et prêtresses du bosquet sacré interprétaient le bruissement des feuilles de chêne : objectif, consulter Zeus pour deviner l'avenir et peut-être mieux le maîtriser. Le sanctuaire était clos par une enceinte mais les deux édifices les plus imposants sont situés à l'extérieur ; le théâtre, un des plus vastes de Grèce, d'une capacité de 17 000 spectateurs ; ensuite le stade comportant une vingtaine de rangées de sièges. Divinations et spectacles cohabitaient.

Ioannina

 

Ioannina
Nous rejoignons ensuite Ioannina à une vingtaine de kilomètres, le repas y est prévu et nous sommes affamés. Ioannina se trouve sur la rive ouest du lac Pamvotis que nous découvrons le long de la muraille fortifiée de la ville, à l'ombre de platanes remarquables. Le lac est superbe et nous prenons un bateau pour l'île de Nissaki et enfin nous voilà tous attablés à la terrasse d'une taverne, au bord du lac, pour déguster une excellente truite grillée. Surprise pour le dessert, notre guide nous offre de délicieuses baklavas. Après le repas, nous remontons les ruelles étroites du"petit village". Cafés, artisanats se succèdent. Le soleil tape dur et aveuglés par la soif, nous sirotons un jus d'orange frais à 8 euros le verre. Nous grimpons jusqu'au monastère Saint-Nicolas, où notre guide nous présente avec beaucoup de tendresse, la gardienne. Une bien vieille dame, quasi centenaire, qui nous ouvre la porte avec un grand sourire. Les fresques colorées sont admirables. Mais le temps de la méditation est trop court et nous retournons au pas de course, à Ioannina. La ville possède le caractère des villes orientales et porte l'histoire du tyran Ali Pacha, gouverneur de région sous la domination turque ; aujourd'hui son corps repose dans l'enceinte de la forteresse byzantine, sous une superbe cage en ferronnerie. Nous passons un court moment dans l'ancienne mosquée, des boulets attirent notre attention ! Mais, vite, notre guide est déjà parti...Retour au bus.
Carnet de voyages Bas haut Carte de la Grèce

Vendredi 15 et samedi 16 juillet : Les monastères des Météores.  
Les monastères des Météores
C'est exceptionnel ! Aujourd'hui réveil à 7h15...! Après la visite fraîche et bienvenue de la grotte de Perama dans la banlieue de Ioannina, nous quittons la région pour les Météores. La route est longue et nous faisons une pause trop courte dans la petite ville montagnarde de Metsovo située au milieu de vastes forêts, à plus de 1000 m d'altitude. La place principale est plantée de magnifiques platanes plusieurs fois centenaires. Nous nous attablons dans une très jolie taverne en bois pour déguster souvlakis et côtes d'agneau, le tout accompagné par un vin blanc local bien frais , et en dessert le fameux yaourt au miel. Mais nous reprenons trop vite la route pour arriver en fin d'après-midi dans les Météores.
Les Météores Les Météores
Les Météores

.Croquis monastère des Météores

Croquis d'un monastère des Météores.

La région des Météores est unique, les montagnes de grès semblent avoir été sculptées par des géants pour laisser culminer dans le ciel des édifices parcourus par des jardins ; la douce harmonie des ondulations rocheuses et la verticalité de ces monuments naturels invitent à la méditation. Pas étonnant que des hommes aient eu envie de s'isoler dans les hauteurs. Le site compte une soixantaine de ces pitons rocheux, lesquels accueillent des monastères de tradition orthodoxe depuis le XIième siècle. Les ermites étaient, à l'origine, ravitaillés par des paniers hissés par des cordages; vers 1920 seulement, furent aménagés les escaliers actuels permettant un accès plus facile. Heureusement pour les nombreux touristes que nous sommes. Nous ne ferons la visite que de deux monastères sur les six encore occupés par des communautés monastiques. Mais tout va trop vite, même les pauses photos. C'est bien là, le problème de tout circuit.

Carnet de voyages Bas haut Carte de la Grèce

Samedi 16 juillet 2011: après les Météores départ pour Vergina et Thessalonique.  
Vue sur la ville de Thessalonique
Le site d'Aigéai ne pouvant pas être visité, c'est dans le musée ultra-moderne de Vergina que nous découvrirons des tombes reconstituées et peut-être la légendaire tombe de Philippe II de Macédoine. De nombreux bijoux et objets précieux y ont été trouvés, dont la sublime couronne de feuilles de chêne en or. Après le mystère des tombes royales, en route pour Thessalonique !
Les remparts byzantins de Thessalonique Les remparts byzantins de Thessalonique
Thessalonique est une ville moderne dotée d'un port commercial très important pour la Grèce. Le bus nous dépose au niveau de la ville haute face aux fortifications byzantines. Notre guide nous emmène à travers un dédale de rues qui grimpent vers une petite église où nous aurons droit à un cours sur les couleurs particulières du rouge crétois et macédonien. Mais cette journée était vraiment chargée et nous sommes heureux de nous installer à l'hôtel alors qu'il est plus de 19h. Nous décidons tout de même de faire une sortie en taxi après le dîner ; quartier libre pour souffler un peu avec les volontaires car le lendemain, le réveil est prévu à 5h45...!
Thessalonique by night Thessalonique by night
Thessalonique by night, avec des amies nous finissons la soirée sur une terrasse de la place Aristote ; le temps ralentit, ça fait du bien.
Carnet de voyages Bas haut Carte de la Grèce

Dimanche 17 juillet excursion en bateau au Mont Athos puis départ lundi 18 pour Dion et Makrinitsa.  
Le Mont Athos
Cette journée sera une pause dans notre marathon; départ 7h15, nous nous rendons au port d'Ouranoupolis pour prendre un bateau et caboter le long de la presqu'île du mont Athos. Les touristes affluent de toutes les parties du monde, le bateau est plutôt "kitch" avec ses décors de pirates, mais nous n'aurons qu'à nous laisser aller. Pas besoin de courir aujourd'hui ! Nous avons même l'impression que le bateau n'avance pas. Et tant mieux, c'est très reposant... !
Makrinitsa
Nous quittons Thessalonique, direction Dion au pied de l'Olympe. Dion était un des centres religieux les plus importants de Macédoine. Cependant, même si le site est conçu comme un musée en plein air, nous sommes un peu déçus par les maigres vestiges mis à jour et le musée fermé pour restauration. Après un repas frugal dans une taverne de l'Olympe (à oublier !) et quelques heures de route, nous arrivons dans le charmant village montagnard de Makrinitsa, ce fut le coup de foudre ! A 630 m d'altitude, de belles maisons bourgeoises du 18ième siècle s'accrochent au flanc d'une montagne verdoyante, offrant une vue dégagée sur la région. Ici, tout est construit en pierres locales, le sol, les murs et les toits. Ici, toutes les ruelles pierreuses convergent vers une place centrale bordée de platanes centenaires, sous lesquels coulent des fontaines en marbre. Ici, nous n'aurons qu'une obsession : nous asseoir, observer, écouter et sentir le temps qui passe, très, très, lentement...Un véritable coup de foudre aussi pour cette charmante petite basilique. Comme cet endroit est paisible !
Makrinitsa Makrinitsa
Mes croquis
croquis Makrinitsa croquis Makrinitsa
["Un immense regret pour un trop court instant, j'ai à peine eu le temps de sortir mes crayons et mon carnet..."] Fab.
Carnet de voyages Bas haut Carte de la Grèce

Mardi 19 juillet 2011 : départ pour Volos, arrivée à Delphes en fin de journée, visite du site le lendemain.  
Entrée du musée de Delphes
Aujourd'hui, en route pour Delphes avec cinq heures de trajet. Finalement, par étapes, nous redescendons vers le sud et Athènes en passant par Volos pour une visite du musée. Arrivée et installation à Delphes en fin de journée ; la chambre est sympa, le balcon offre une belle vue sur la vallée mais il faut ouvrir et enjamber la fenêtre pour y accéder. Le dîner dans une taverne voisine de l'hôtel est un grand moment de convivialité malgré la conclusion du voyage qui se profile avec déjà un petit air de nostalgie. Nous faisons quelques photos de groupe pour marquer le coup. La soirée est agréable sous les feuillages de la terrasse, il fait bon dehors et nous nous attardons.
Le Théâtre de Delphes Le Trésor des Athéniens
Le lendemain, la journée commence à quelques minutes de l'hôtel, directement sur le site de Delphes situé sur le mont Parnasse face au golfe de Corinthe. C'est le second site le plus visité de la Grèce après l'Acropole. Il faut reconnaître que le panorama est splendide. L'harmonie est totale entre ces ruines et la nature environnante. Déjà sous l'antiquité on accourait de toute la Grèce pour profiter des oracles de ce sanctuaire panhellénique : ici, la parole du Dieu était transmise aux hommes par l'intermédiaire de la Pythie, une jeune prêtresse. Mais reprenons notre souffle, car il faut du courage pour grimper jusqu'au stade sous cette chaleur. Delphes est à voir absolument.
Mes croquis
Croquis du Trésor des Athéniens à Delphes Le célèbre Aurige de DelphesSphinx des Naxiens consacré au dieu Apollon - Musée de Delphes
Croquis du Trésor des Athéniens à Delphes. Le célèbre Aurige de Delphes -Le Sphinx des Naxiens consacré au dieu Apollon.
 
Carnet de voyages Bas haut Carte de la Grèce

Jeudi 21 juillet 2011 : retour à Athènes, excursion au cap Sounion puis le lendemain Croisière dans le golfe saronique.  
Le Cap Sounion
Voilà notre dernière journée avec notre guide, le circuit touche à sa fin ! Nous sommes de retour à Athènes et terminons le matin, par la visite du Musée National qui nous permet de faire la synthèse des connaissances engrangées durant le circuit. L'après-midi, départ vers le cap Sounion, à l'extrémité de la péninsule de l'Attique, 45 kms au sud-est d'Athènes, un temple dédié à Poséïdon nous y attend.
Suvolez la photo panoramique avec la souris pour faire apparaître une carte.
Panoramique Hydra avec carte
Et maintenant les vacances, savourons lentement les paysages ...! Une croisière vers les îles Hydra, Poros et Egine, au gré des flots.
Hydra Hydra
L'île d'Hydra, la plus jolie des trois.
Hydra Hydra
 
Poros Poros
Île de Poros.
Notre voyage en Grèce se termine. Vers le haut Page d'accueil de notre site

Les Escapades de Studio-FabEn route pour la Crète ! La Crète
"Les textes sont de Murielle et les décors de Fabrice... "
bannière fin de page

HTML Valide !CSS Valide !

Diaporama paysages sous-marins Mont Athos Panoramique Hydra